Christelle Metzger

  • Localisation : Schweighouse sur Moder

Billets de christellemetzger

La déesse

La Déesse gardienne de la Terre

44471479 294898697780886 8115631406358462464 n

Céramique disponible à l'adoption. Infos au 06 16 87 26 95

Le Pied Sacré

Les pieds sur terre et la tête dans les étoiles ! 

44223962 255659911812294 4151377966539997184 n

Le pieds en céramique est disponible à l'adoption. Infos au 06 16 87 26 95

Si tu veux changer le monde...

Couple kissing 1779066 960 720

Aimer une femme

Si tu veux changer le monde… aime une femme… aime la vraiment. Trouve une femme qui parle à ton âme, pas à ta raison. Jette ta check-list, mets ton oreille sur son coeur et écoute. Entends ses noms, ses prières, les chansons de chaque être vivant – les ailés, ceux à fourrure et à écailles, les souterrains et les marins, les êtres verts et fleuris, tous ceux qui ne sont pas encore nés et ceux qui sont en train de mourir… Entends leur mélancolie louer Celle qui leur a donné la vie. Si tu n’as pas encore entendu ton propre nom, c’est que tu n’as pas écouté assez longtemps. Si tes yeux ne sont pas remplis de larmes, si tu ne t’inclines pas à ses pieds, c’est que tu n’as pas assez souffert à l’idée de l’avoir presque perdue.

Si tu veux changer le monde… aime une femme… Une femme au-delà de toi-même, au-delà du désir et de la raison, au-delà de tes préférences d’homme pour la jeunesse, la beauté, la variété et de tous les concepts superficiels de liberté. Nous nous sommes donnés tellement de choix que nous avons oublié que la véritable libération est de se tenir au milieu du feu de l’âme et de brûler dans notre résistance à l’Amour. Il n’y a qu’une Déesse. Regarde-La dans les yeux, et vois, vois vraiment, si elle est celle qui va mettre la hache au -dessus de la tête. Si ce n’est pas le cas, passe ton chemin. Maintenant. Ne perds pas ton temps à “essayer”. Sache que ta décision n’a rien à voir avec elle, car au final, ce qui compte ce n’est pas avec qui, mais quand nous choisissons de nous rendre.

Si tu veux changer le monde… aime une femme. Aime la pour sa vie au-delà de ta peur de la mort, au-delà de ta peur d’être manipulé par la Mère dans ta tête. Ne lui dis pas que tu es prêt à mourir pour elle. Dis lui que tu es prêt à VIVRE avec elle, à planter des arbres avec elle et à les regarder pousser. Sois son héros en lui disant à quel point elle est belle dans sa vulnérabilité majestueuse, en lui rappelant tous les jours, par ton adoration et ta dévotion, qu’elle EST une déesse.

Si tu veux changer le monde… aime une femme dans tous ses aspects, à travers toutes ses saisons, et elle te guérira de ta schizophrénie, de ta duplicité et de ta tiédeur qui maintiennent ton Esprit et ton corps séparés, qui t’isolent et te font chercher hors de toi quelque chose qui donne du sens à ta vie. Il y aura toujours une autre femme. Bientôt cette nouvelle femme brillante deviendra terne, et tu te sentiras à nouveau agité, chassant les femmes comme des voitures, chassant la Déesse comme le nouvel objet de ton désir. L’homme n’a plus besoin de choisir. Ce dont l’homme a besoin c’est de la Femme, de l’Attitude Féminine, de la Patience et de la Compassion, ne cherchant rien, ne faisant rien, de respirer ici et de se laisser couler dans les racines entrelacées si solides qu’elles retiennent la Terre quand elle se débarrasse du ciment et du métal sur sa peau.

Si tu veux changer le monde… aime une femme, une seule femme. Aime-la et protège-la comme si elle était le dernier vaisseau sacré. Aime-la à travers ses peurs d’abandon qu’elle retient pour toute l’humanité. Non, il ne tient pas qu’à elle de guérir les blessures. Non, ce n’est pas de la faiblesse d’être codépendante.

Si tu veux changer le monde… aime une femme sans faillir jusqu’à ce qu’elle croie en toi, jusqu’à ce que ses instincts, ses visions, sa voix, son art, sa passion, sa sauvagerie lui soient revenus – jusqu’à ce qu’elle soit une force d’amour plus puissante que tous les démons des média politiques qui cherchent à la dévaloriser et à la détruire.

Si tu veux changer le monde, abandonne tes causes, dépose les armes et tes panneaux de protestation. Oublie ta guerre intérieure, ta rage vertueuse et aime une femme… au-delà de tous tes efforts de grandeur, au-delà de ta quête tenace pour l’illumination. Le saint-graal se tient devant toi à peine la prends-tu dans tes bras et abandonnes tes recherches au profit de quelque chose allant au-delà de l’intimité.

Et si la paix était un rêve que l’on peut réaliser seulement à travers le coeur d’une Femme? Et si l’amour d’un homme pour la Femme, l’attitude Féminine, était la clé pour ouvrir Son coeur?

Si tu veux changer le monde… aime une femme depuis les profondeurs de ton ombre jusqu’au sommet de ton Etre, de retour dans le jardin où tu l’as rencontrée pour la première fois, à la porte des rayons de l’arc-en-ciel que vous avez traversée ensemble lumineux et unis, jusqu’au point de non-retour, aux confins de la nouvelle Terre…

Lire la suite

Le Capteur de Rêves

Le Capteur de  Rêves

Légende Sioux Lakota


Un grand sorcier, par un soir de pleine lune, quitta son village pour se diriger vers le territoire des grands esprits. Il partit donc, d'abord en canot, remonta la rivière, puis à pied, remonta le ruisseau jusqu'à sa source. Près de la source se trouvait un grand arbre, un arbre beaucoup plus grand que tous les autres arbres de la forêt : c'était l'arbre aux souhaits. Il entendit alors une voix qui l'appelait, venant du haut de l'arbre. Il grimpa aux branches jusqu'au faîte de l'arbre. Il y trouva une grande araignée installée dans les plus hautes branches de l'arbre. Elle lui demanda de prendre une des branches de l'arbre, d'en faire un cerceau et de l'attacher avec ses cheveux. L'araignée monta sur la branche en cerceau et commença à y tisser sa toile. Le jour arrivait, elle ne prit aucune pause et continuait à tisser sa toile. Lorsque sa toile fut terminée, l'araignée dit au sorcier que sa vie n'était pas terminée, qu'il devait retourner à son village avec le premier capteur de rêve et qu'il servirait à protéger son village et son territoire. Elle lui dit aussi que les rêves et les songes sont des messages que nous envoient les esprits, bons et mauvais. Pendant la nuit, les bons rêves passent jusqu'à nous en passant par le trou au centre de la toile afin d'influencer la vie du dormeur, lui apportant la chance, le bonheur et l'harmonie tout au long de sa vie. Les mauvais rêves, eux, sont retenus pendant toute la nuit dans la toile. Aux premières lueurs du jour, ils fondent comme neige au printemps, glissent le long des plumes et n'affectent pas notre vie.

44211362 895384847517485 8000135664140025856 n

Rêves de Déesses

Merci au Festival du Féminin Vosges 2018 d'avoir accueilli mes Attrapes Rêves

Merci aux Femmes d'avoir honoré mes créations, je vous souhaite à toutes de marcher vos rêves.

 

44208387 987232478140019 2583562698448961536 n44209182 289517791666234 1531137196570968064 n44211362 895384847517485 8000135664140025856 n

Lire la suite

Amour Infini

Bonjour à tous !!!

Voici un texte de Louise Hay que j'aime beaucoup et que je souhaite partager avec vous !!!

Tableau "Douce Sérénité" de Christelle Metzger Disponible à l'adoption. Plus d'infos au 06 16 87 26 95

10653283 1477807229155346 5163993905276000867 n

"Au centre profond de mon être se trouve un puit infini d'amour. Je laisse à présent cet amour déferler à la surface. Il remplit mon coeur, mon corps, mon esprit, ma conscience, il émane de moi, rayonnant dans toutes les directions et me revient amplifié. Plus je donne d'amour, plus j'en ai à donner; la source est intarissable. Faire agir l'amour me rend heureuse, c'est une expression de ma joie intérieure. Je m'aime donc je prends soin de mon corps avec amour. Avec amour je lui donne aliments et boissons qui le nourrissent, avec amour je le soigne et l'habille, avec amour il me répond à son tour en vibrant de santé et d'énergie. Je m'aime donc je m'assure un logis confortable, où j'ai plaisir à me trouver et qui pourvoit à tous mes besoins. J'emplis les pièces de vibration d'amour, afin qu'en entrant, tous y compris moi-même, sentent cet amour et en soit nourris. Je m'aime donc je fais un travail qui me plait vraiment, avec et pour des gens que j'aime et qui m'aiment. Un travail qui met en valeur mes compétences et talent créatifs tout en m'assurantde bons revenus. Je m'aime, donc j'ai une attitude et des pensées aimantes envers tous le monde, car je le sais, tout ce que j'émet me revient amplifié. J'attire uniquement des gens aimant dans mon univers, car ils sont un miroir de ce que je suis. Je m'aime, donc je pardonne, me libérant complètement du passé et de toutes les expérences passées, et je suis libre. Je m'aime donc j'aime sans réserve l'instant présent, j'expérimente chaque moment comme agréable, sachant que mon avenir est lumineux, joyeux et protégé, car je suis l'enfant aimé dont l'univers prend soin avec amour maintenant et toujours."

Notre peur la plus profonde

Owl 518838 340

Notre peur la plus profonde
n'est pas que nous ne soyons pas à la hauteur,

Notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toutes limites.

C'est notre propre lumière et non notre obscurité qui nous effraie le plus.

Nous nous posons la question...
Qui suis-je, moi, pour être brillant,
radieux, talentueux et merveilleux ?

En fait, qui êtes-vous pour ne pas l'être ?
Vous êtes un enfant de Dieu.

Vous restreindre, vivre petit,
ne rend pas service au monde.

L'illumination n'est pas de vous rétrécir
pour éviter d'insécuriser les autres.

Nous sommes tous appelés à briller, comme les enfants le font.
 
Nous sommes nés pour rendre manifeste
la gloire de Dieu qui est en nous.

Elle ne se trouve pas seulement chez quelques élus,
elle est en chacun de nous,

Et, au fur et à mesure que nous laissons briller notre propre lumière,
nous donnons inconsciemment aux autres
la permission de faire de même.

En nous libérant de notre propre peur,
notre puissance libère automatiquement les autres.

Marianne Williamson

Le jour où je me suis aimé pour de vrai...

Thanh tran 334583 unsplash

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
J'ai compris qu'en toutes circonstances,
J'étais à la bonne place, au bon moment.
Et alors, j'ai pu me relaxer.
Aujourd'hui je sais que cela s'appelle…
L'Estime de soi.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
J'ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle n'étaient rien d'autre qu'un signal lorsque je vais à l'encontre de mes convictions.
Aujourd'hui je sais que cela s'appelle…
L'Authenticité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
J'ai cessé de vouloir une vie différente et j'ai commencé à voir que tout ce qui m'arrive contribue à ma croissance personnelle.
Aujourd'hui, je sais que cela s'appelle…
La Maturité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
J'ai commencé à percevoir l'abus dans le fait de forcer une situation ou une personne, dans le seul but d'obtenir ce que je veux, sachant très bien que ni la personne ni moi-même ne sommes prêts et que ce n'est pas le moment.
Aujourd'hui, je sais que cela s'appelle…
Le Respect.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
J'ai commencé à me libérer de tout ce qui n'était pas salutaire, personnes, situations, tout ce qui baissait mon énergie.
Au début, ma raison appelait cela de l'égoïsme.
Aujourd'hui, je sais que cela s'appelle…
L'Amour propre.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
J'ai cessé d'avoir peur du temps libre
Et j'ai arrêté de faire de grands plans, j'ai abandonné les méga-projets du futur.
Aujourd'hui, je fais ce qui est correct, ce que j'aime quand cela me plaît et à mon rythme.
Aujourd'hui, je sais que cela s'appelle…
La Simplicité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
J'ai cessé de chercher à avoir toujours raison,
Et je me suis rendu compte de toutes les fois où je me suis trompé.
Aujourd'hui, j'ai découvert…
L'Humilité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
J'ai cessé de revivre le passé et de me préoccuper de l'avenir.
Aujourd'hui, je vis au présent, là où toute la vie se passe.
Aujourd'hui, je vis une seule journée à la fois et cela s'appelle…
La Plénitude.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
J'ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir.
Mais si je la mets au service de mon cœur, elle devient une alliée très précieuse ! Tout ceci, c'est…
Le Savoir vivre.

Nous ne devons pas avoir peur de nous confronter.
Du chaos naissent les étoiles.

Kim McMillen

La solitude

Girl 843076 340

Pour converser avec le féminin sauvage, une femme doit temporairement quitter le monde et adopter un état de solitude au sens le plus ancien du terme. Autrefois, le mot alone (seul) s'écrivait en deux mots, all one, ce qui signifie "totalement un". C'est là précisément le but de la solitude. Elle est la cure à l'état d'extrême fatigue auquel nombre de femmes d'aujourd'hui sont réduites et qui les fait, comme on dit, "enfourcher leur monture et galoper de tous les côtés".
La solitude n'est pas, comme certains le croient , une absence d'énergie ou d'action, mais plutôt une corne d'abondance sauvage offerte par l'âme. Dans les temps anciens, si l'on en croit les médecins-guérisseurs, les religieux et les mystiques, la solitude intentionnelle était à la fois palliative et préventive. On l'utilisait pour soigner l'épuisement et prévenir la lassitude. On en faisait aussi un oracle, une façon d'écouter son etre interieur pour solliciter le conseil qu'on n'aurait autrement pu entendre dans le brouhaha de l'existence quotidienne.

Femmes qui courent avec les loups de Clarissa Pinkola Estés

Femme tantrique

Img 1871

"Une femme tantrique, c'est une femme qui ose sa liberté, en allant au bout de ce qui est juste pour elle, au coeur de ses désirs les plus profonds. C'est une femme authentique qui se valorise et rend sacré tout ce qu'elle crée et expérimente. Elle ose développer sa sensibilité, sa délicatesse et sa finesse de femme. Elle ose s'aimer et accueillir l'amour sous toutes ses formes.La femme tantrique est une femme qui ose le plaisir. Elle sait accueillir l'abondance. L'abondance de beauté, l'abondance de raffinement, l'abondance d'argent, l'abondance de bonheur, l'abondance de sacré dans sa vie. Elle est présente à la joie, à l'aventure, et à la joie de toute nouvelle aventure. Elle va jusqu'au bout de ses appréhensions et de ses peurs, et ose les traverser sans apriori. Elle ose vivre sa sensualité et sa sexualité de femme. Elle ose rencontrer les défis du coeur et du corps que la vie lui offre si généreusement.

Une femme tantrique est une femme alignée, cohérente et passionnée. Elle s'assume et se positionne clairement. Elle sait formuler des vrais OUI et magnifester des vrais NON. C'est une femme sauvage et spirituelle, fortement ancrée sur ses bases et pleinement naturelle. Elle ose s'aventurer hors des sentiers battus de la pensée unique et des passages cloutés des croyances habituelles. Elle rêve d'un idéal d'amour universel, et concrétise l'amour au quotidien.

Elle à fait ce qu'il fallait pour se construire, au-delà des grandes idées classiques et des discours convenus. La femme tantique s'oriente vers l'extase, non pas en cherchant à transcender une sexualité qu'elle n'aurait fait qu'effleurer, mais en vivant intensément une sexualité librement choisie. Au-delà des options judéo-chrétienne amenant à se méfier et à éluder la puissance de la sexualité et sensualité féminine ! Elle sait que l'extase coule de source et conduit à une rencontre naturelle avec le divin. Cela lorsque les conditions sont là et que le terrain est prêt... à être ensemencé ! Cela, sans contrôle de la tête, et sans avoir à forcer ou à chercher quoi que ce soit avec la logique ou la raison.

La femme tantrique ose laisser la vie circuler en elle, avec son feu vif, ses désirs intenses, et ses créations multiples. Elle écoute les messages de son coeur et ceux si variés, de son corps. Elle vibre, s'émeut, s'enthousiasme et se passionne pour l'amour et les échanges vrais et authentiques. Elle reste pleinement dans sa puissance et sa douceur de femme.

La femme tantrique s'est trouvée. Elle s'aime. Et peut enfin aimer en abondance... et sans conditions."

Joëlle Notter

 

Aquarelle de Christelle Metzger

Danse la Vie

Honorer le printemps, danser la vie, vibrer la joie et oser la sensualité....

Je vous souhaite un merveillleux printemps...

Christelle

Img 3530

"Quand vous bougez votre corps, vous élevez votre moral et votre niveau d'énergie. Vous devenez plus enjoué et plus vivant; en élevant votre humeur, votre pouvoir augmente également. 

Prenez le temps de danser aujourd'hui. Mettez de la musique... Tant de cultures ancestrales considèrent cette activité comme étant sacrée et au coeur de leur spiritualité.

Danser vous aide à retrouver un lien avec votre essence physique divine. Votre corps est une extension de votre être, et il est important de l'honorer en étant conscient de son existence. Vos mouvements vous amènent à ouvrir votre conscience d'une manière très plaisante... Vous apprendrez que vous êtes gracieux, attirant, et élégant. Retrouver la connaissance de ces dons vous aidera à briller d'un éclat encore plus grand."

Extrait de L'oracle des Anges de Doreen Virtue.

Aquarelle de Christelle Metzger

Rituel de la Déesse

Boudha032 1

Je me connecte au ciel, à l'univers.

Je m'ouvre à la sagesse, à la clairvoyance.

J'embrasse mon enfant intérieur avec amour et tendresse.

Pour enfin pouvoir ouvrir mon coeur.

Libérer ma parole...pour exprimer la joie, la force, la colère, la tristesse...

Pour dire mes besoins.

Je pardonne, je pardonne aux autres pour me libérer moi-même.

Je respire et je me sens libre.

Libre de déployer mes ailes, de voler et de toucher le ciel et les étoiles.

Pour mieux revenir dans mon nid, me déposer au centre de moi-même...

Et voyager à travers les cycles des treizes lunes, 

Me laisser bercer par les vagues de l'océan, pour atteindre le rivage...

Je me lève, je suis debout, puissante face au vent, face à l'océan.

Je plonge mes racines au centre de la terre pour y puiser l'énergie du feu, 

L'énergie de la vie et de la passion.

J'ouvre mon coeur, je laisse l'énergie du feu sacré me transcender.

Je déploie mes ailes, 

Je vole avec la puissance de la Déesse.

Je transmute toutes mes blessures et souffrances en joie et sérénité.

Je suis la puissance.

Je suis l'amour.

Je suis la Déesse.

 

Texte et Aquarelle de  Christelle Metzger

 

 

La femme sauvage

Woman 927230 341

La femme sauvage, c'est la femme non domestiquée, la femme libre, la femme qui a évité les pièges et les prisons mêmes dorées, c'est celle aussi qui s'en est libérée.
La femme sauvage, c'est la femme qui jouit de tous ses instincts. C'est la femme intuitive, la femme curieuse, la femme qui sait.
C'est la femme qui respecte ses cycles naturels, la femme qui s'écoute et connaît ses besoins et ne s'en détourne pas.
C'est la femme qui chante, qui rit, qui danse, qui joue, qui prie, qui étudie, qui écrit...
C'est la femme inventive, créative, donneuse de vie. C'est la femme généreuse, amoureuse.
C'est la femme qui se fait une vie cousue main, une vie porteuse de sens et qui répond à tous ses besoins naturels.

A mes yeux, cette femme sauvage est vraiment très belle.
Elle me donne envie d'aller dans les bois pour courir et hurler avec les loups afin de retrouver complètement ma nature originelle bien endommagée par ma "captivité".

De Clarissa Pinkola Estès

Soyez dans l'Amour

 

Hands 1926414 340

« Ne vous coupez pas de l’amour parce que vous avez été blessé dans le passé. Ne laissez pas la peur vous cuirasser. En chacun de nous, la blessure vient du manque d’amour et des émotions qui l’accompagnent. C’est le passé. Laissez le partir. Ne faîtes l’amour que lorsqu’il y a assez d’amour pour pouvoir être intègre et présent l’un à l’autre.

Ne tombez pas amoureux. Soyez dans l’Amour. Tomber amoureux, c’est fermer les yeux, vous couper de votre belle conscience et entrer au pays des rêves alors que vous êtes éveillé. Soyez plutôt dans l’amour. Soyez toujours en amour quand vous aimez. Car aimer et maintenir l’amour frais et neuf demande une très grande vigilance, une très grande présence. L’amour ne connaît pas de fin. En faisant l’amour de façon juste, sans complaisance pour vous-même, sans recherche de satisfaction émotionnelle ou de gratification personnelle, vous allez vous approcher de la conscience ou de l’amour lui-même, et de l’union consciente et éternelle des principes masculin et féminin en tant que présence divine »

Barry Long

Au revoir la princesse, bonjour la déesse...

Nature 3106213 340

Au revoir la princesse, bonjour la déesse.
Finie cette image où depuis petite on croit devoir attendre patiemment notre prince charmant qui nous "sauvera" de notre tour, nous emmènera avec lui, nous fera beaucoup d'enfants.
Les femmes ne sont pas des princesses, elles sont des déesses.
Parce qu'elles comprennent et découvrent désormais que leur pouvoir, elles le puisent en elles et non dans le regard de leur amant.
Elles sont totalement indépendantes et courageuses devant les défis de la vie.
Elles n'ont plus besoin de croire que l'idéal de la beauté, que l'attitude à avoir, que le tour de taille et de poitrine, que le comportement dans la vie sexuelle doivent être faits pour plaire aux autres et particulièrement aux hommes.
Elles n'ont plus besoin d'être en constante confrontation avec les autres femmes parce qu'elles ont confiance en leur propre valeur.
Parce qu'elles savent prendre des décisions seules, elles sont à l'écoute de leur corps et de leur féminité.
Elles endossent avec assurance et sans culpabilité leurs multiples rôles, tantôt la séduisante, la mère, la sauvage, la sage, l'éternelle enfant, la douce, l'amante, l'ambitieuse...
Parce qu'elles comprennent que toutes ces parts d'elles ne font pas d'elles des capricieuses, mais des femmes en reconnaissance de leur être cyclique de Renaissance et de mort, changeant tout comme le rythme de la vie et de la nature.
Quand la femme fera resurgir la déesse en elle, alors elle rencontrera naturellement son "dieu" charmant.
Et alors leur amour sera d'une infinie richesse et capable de les élever encore plus haut ensemble


De SWakhanda